Faire connaître le Nouveau Centre et réaffirmer son positionnement sur l’échiquier politique national et local, tels étaient les objectifs du petit déjeuner organisé avec la presse quotidienne régionale le 13 janvier dernier.

En présence de Jean-Pierre Jaeger (La Semaine) et de Bernard Maillard (Républicain Lorrain), la nouvelle équipe de la fédération départementale a rappelé ce qui distinguait et opposait le Nouveau Centre au Modem de François Bayrou et de Nathalie Griesbeck. Le Nouveau Centre est résolument « dans la majorité présidentielle, mais à côté de l’UMP ».

Dans cet esprit, le Nouveau Centre mosellan entend bien trouver sa place dans le paysage politique du département « en jouant l’unité » : « Nous ne prendrons aucune initiative susceptible de profiter à la gauche ». Cela vaudra pour les élections européennes, encore plus pour les régionales : « Contre Masseret, il faudra l’union, c’est clair ». Nathalie Colin-Oesterlé a tenu à rappeler que « dans l’ensemble, le projet du Nouveau Centre Moselle est d’empêcher des basculements à gauche et de reconquérir les territoires perdus ».

Ce point presse a été l’occasion également de dévoiler le calendrier des manifestations organisées par le Nouveau Centre 57 au cours du premier trimestre 2009, avec notamment la venue, le 24 février prochain, de Jean-Christophe Lagarde, Député-Maire de Drancy et Président Exécutif du Nouveau Centre.

La fédération de Moselle face à la presse

La fédération de Moselle face à la presse

Publicités