Mardi 22 avril, en visite ministérielle à Metz pour faire un point sur la réforme des services de l’Etat en région, André Santini, secrétaire d’Etat chargé de la fonction publique, a tenu à rencontrer les militants et sympathisants de la fédération de Moselle du Nouveau Centre.

Jean-Luc BOHL, André SANTINI et Nathalie COLIN-OESTERLE

Jean-Luc BOHL, André SANTINI et Nathalie COLIN-OESTERLE

Devant une cinquantaine de personnes, et en présence de Nathalie Colin-Oesterlé (Présidente de la fédération) et de Jean-Luc Bohl (Président de la Communauté d’Agglomération de Metz-Métropole), André Santini s’est exprimé sur la place du Nouveau Centre au sein de la majorité présidentielle et a exhorté les militants à prendre part aux prochains rendez-vous électoraux et profiter ainsi des élections « pour expliquer aux citoyens qui nous sommes, comment nous entendons conduire la politique… Le Président de la République n’est pas pour le parti unique. Il sait bien que l’histoire de la majorité ne se fera pas sans le concours des centristes. Par défaut de notre présence, combien de villes ou de collectivités ont été perdues au cours des années écoulées ».

photo-0132

S’agissant des prochaines européennes, André Santini a réaffirmé l’attachement du Nouveau Centre pour l’Europe, « s’il y a un scrutin pour lequel nous sommes génétiquement préparés, ce sont les élections européennes », mais a regretté toutefois que ce scrutin soit encore l’occasion d’un « défouloir national ».

photo-015

Publicités