Pour Hervé Morin, Président du Nouveau Centre, le parti des abstentionnistes est le seul vainqueur du premier tour des élections régionales.

Alors que certains espéraient un vote sanction contre la majorité, le vote de ce soir c’est le vote sanction contre l’échelon régional qui n’a pas su s’imposer.

Cette abstention historique est l’échec des présidents de régions socialistes.

Par leur attitude passive pendant 6 ans et leur manque d’ambition, les présidents de régions socialistes portent une grande part de responsabilité dans cette crise de confiance entre les citoyens et leurs régions. Il ne suffit pas de poser des logos sur des TER ou des lycées pour faire vivre l’idée régionale.

Ce divorce entre les Français et leurs régions justifie pleinement l’urgence de la réforme territoriale engagée par la majorité. Il faut que les Français puissent clairement comprendre et percevoir les responsabilités et les compétences des collectivités.

Ce premier tour marque aussi la déroute électorale du Modem dont l’existence ne repose plus que sur l’obsession présidentielle d’un homme se retrouvant aujourd’hui seul face à son échec.

La stratégie d’union dans laquelle s’inscrit pleinement le Nouveau Centre permet à la majorité d’être ce soir au coude à coude avec le Parti Socialiste en dépit d’une crise économique sans précédent.

A une semaine du second tour rien n’est joué. Une nouvelle page s’ouvre ce soir. Les listes PS Verts Front de Gauche sont désormais au pied du mur, condamnés à s’unir malgré des projets radicalement différents. Les Français ne seront pas dupes de ces alliances en trompe l’œil.

Hervé Morin, Président du Nouveau Centre, appelle tous les électeurs de la famille politique du centre et du centre-droit à se mobiliser dimanche prochain pour les listes de la majorité présidentielle.

Publicités