Séance plénière du 16/04/10 – Communiqué de presse du groupe « UMP, Nouveau Centre et Apparentés »

Dès l’ouverture de la séance plénière du Conseil Régional, le groupe UMP-NOUVEAU CENTRE ET APPARENTES a indiqué qu’il voterait contre le compte rendu de la séance précédente. Les propos de Nadine MORANO y ont été carrément censurés. Elle rappelait l’opposition de son groupe à la suppression du seuil de 1 million d’euro pour l’examen des dossiers en commission permanente, souhaitant une transparence des budgets et des dépenses engagés avec l’argent des lorrains. En refusant la transcription intégrale des critiques portées contre sa décision, Jean-Pierre MASSERET confirme son mépris pour le débat public et les contributions de l’opposition.

La mise en place des commissions techniques ne s’est pas réalisée non plus sans mal. Aucune compétence à l’intitulé des commissions n’ayant été définie au préalable. Une suspension de séance a été obtenue et par l’intermédiaire d’Anne GROMMERCH, les élus du groupe UMP, Nouveau Centre et Apparentés ont également dénoncé l’absence totale des questions transfrontalières dans les intitulés des nouvelles commissions où siègent les élus. Après avoir promis des explications avec Jean-Claude JUNKER, Premier Ministre du Luxembourg et Peter MULLER, Président de la Sarre, pour leur soutien à la liste conduite par Laurent Hénart, Jean-Pierre MASSERET a donc exécuté ses menaces en érigeant un nouveau rideau de fer entre les élus Lorrains et leurs voisins Européens au détriment de notre région.

Sectarisme encore malgré leur demande, aucun des élus de l’opposition n’a obtenu de vice-présidence dans les commissions. Les élus du groupe UMP Nouveau Centre et Apparentés appellent Monsieur Masseret à une gouvernance plus respectueuse de l’ensemble des Lorrains.

Publicités