Pendant que la droite messine nous propose un remake indigeste des « Tontons flingueurs », le Nouveau Centre 57 a décidé de faire une rentrée beaucoup plus calme … et constructive.

Après un détour par les Universités d’été des Jeunes Centristes, la fédération de la Moselle a réuni, mardi 31 août, son Conseil Départemental et a procédé à la désignation des membres du bureau, véritable cheville ouvrière du mouvement.

Une équipe renouvelée mais déterminée à travailler au développement et à la structuration de la fédération, et à la promotion des principes et valeurs qui fondent le Nouveau Centre depuis sa création en 2007, et hérités de l’ancienne UDF.

Mais la tâche ne sera pas aisée dans un contexte politique particulièrement malsain où les petites phrases et les slogans ont primé tout l’été sur les préoccupations de nos concitoyens, lesquels sont toujours plus inquiets pour leur avenir.

La surenchère verbale, des uns et des autres, sur les questions de sécurité ne doit pas occulter les véritables enjeux qui se posent à nous, et qui devront être au cœur du projet centriste pour 2012 :

  • la maîtrise des déficits publics et la réforme de la fiscalité,
  • l’éducation et l’équilibre des chances,
  • le logement et la cohésion sociale,
  • l’emploi,
  • la santé et les retraites …

Dès maintenant et jusqu’à l’automne 2011, notre fédération, comme toutes les fédérations du Nouveau Centre, va se mobiliser afin de contribuer activement à l’élaboration de ce projet politique qui sera le fruit d’une réflexion collective associant élus, adhérents, sympathisants et principaux acteurs de la Société Civile.

La politique locale ne sera pas pour autant oubliée, et le Nouveau Centre entend bien être présent lors des élections cantonales de mars prochain, et jouer sa propre partition !

Les 3èmes Universités d’été des Jeunes Centristes

Organisé de main de maître par les Jeunes Centristes, ce rendez-vous incontournable a été une véritable réussite. Et comme l’a souligné Jean-Christophe Lagarde, nous pouvons les remercier, à travers tous les débats, d’avoir remis la Politique à sa vraie place.

Une véritable bouffée d’oxygène dans un été politique particulièrement suffoquant !

Le discours d’Hervé Morin

Publicités