J-15 : rencontre avec Jean-Claude Galilé, candidat du Nouveau Centre – deuxième partie

Quelles sont les grandes lignes de votre projet pour le canton d’Ars ?

Face à la défaillance de Mr Wannenmacher, et l’immense désillusion qu’elle a engendrée, les questions du développement économique et de l’emploi doivent être une des priorités du prochain mandat.

Prochain mandat qui, je le rappelle, ne sera que de trois ans avant l’élection des conseillers territoriaux, et par conséquent doit être utile à notre canton.

Et concrètement ?

D’une manière générale, il faut faire du Département un facilitateur d’idées et de projets en matière de développement économique, en lien avec les autres collectivités, les communautés de communes, les agglomérations et le Conseil Régional de Lorraine.

Par ailleurs, dans un contexte économique en profond bouleversement où la mondialisation constitue à la fois une source, parfois légitime, d’inquiétude et une véritable opportunité pour l’ensemble de notre économie, il est nécessaire de mieux encourager et accompagner les projets à l’export des entreprises mosellanes.

S’agissant du canton d’Ars, j’entends soutenir avec détermination le projet de développement de la zone artisanale d’Ars-sur-Moselle, pourvoyeuse d’emplois, et contribuer ainsi à la redynamisation économique d’Ars-sur-Moselle qui a dû faire face à la suppression de plus de 1.200 emplois au cours des dernières années.

Par ailleurs, riche d’un patrimoine rural et historique important, je pense qu’il est possible de développer sur le canton une offre touristique et culturelle génératrice de retombées économiques non négligeables.

Enfin sur le plan de l’insertion, je souhaite que soit enfin signé un Pacte Territorial d’Insertion afin d’accompagner sur le chemin de l’emploi toutes celles et tous ceux qui en sont éloignés, et notamment les bénéficiaires du RSA, d’éviter les doublons et de travailler avec tous les acteurs pour plus de cohérence.

Le Département est un acteur de premier plan dans les politiques sociales, comment comptez-vous peser en la matière ? Et que proposez-vous ?

Face à la grave crise que nous traversons, qui nous apporte chaque jour un peu plus son lot de drames et de souffrance, je pense que le Conseil Général doit beaucoup plus investir le champ du social.

Ainsi sur la question du logement, je propose d’augmenter les moyens consacrés au Fonds de Solidarité pour le Logement afin de permettre au grand nombre de personnes en difficultés d’accéder à un logement ou de s’y maintenir, et de soutenir les expérimentations de « logements intergénérationnels » qui apportent ainsi une solution originale au problème du logement des jeunes et à la solitude de certains de nos aînés.

Et sur la question de la perte d’autonomie, compte tenu des difficultés de financement des départements ?

L’enjeu de la réforme en préparation est clair : alléger la charge des familles tout en mettant en place les financements départementaux. Je vous avoue que j’ai quelques inquiétudes concernant notamment le sort réservé au GIR 4 (*), et je suis contre l’idée qui consisterait à le sortir de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ! Comme Roselyne Bachelot, je pense que « l’on ne fait pas de grande réforme avec un recul des droits sociaux ! ».

Je fais donc confiance au Gouvernement ainsi qu’aux parlementaires de la majorité et du Nouveau Centre pour trouver les termes d’une réforme juste, équilibrée et pérenne !

Au-delà de ça, il est incontestable que face au vieillissement de la population, nous avons tous un devoir de solidarité vis-à-vis des personnes dépendantes et un devoir de responsabilité face au financement de la dépendance.

Concrètement, j’entends :

  • Soutenir les nouveaux modes de maintien à domicile des personnes âgées dépendantes et les associations qui contribuent à leur développement ;
  • Renforcer les dispositifs d’aide à l’équipement du domicile des personnes âgées dépendantes ;
  • Soutenir la solidarité intergénérationnelle et encourager les initiatives d’accueil familial des personnes âgées dépendantes et des personnes en situation de handicap, en contribuant à l’équipement et à la formation des aidants.

(* – GIR 4 : Personnes qui n’assument pas seules leur transfert mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l’intérieur du logement. Elles doivent être aidées pour la toilette et l’habillage)

A suivre …

Lundi 28 février – l’avenir de la Caserne SERRET (Châtel Saint-Germain)

Jean-Claude Galilé s’est entretenu avec Robert Marchal, Maire de Châtel Saint-Germain. Au menu des discussions, l’avenir de la Caserne SERRET suite au départ imminent (juin 2011) du 1er régiment médical.

Jean-Claude est résolument aux côtés des habitants de Châtel et de leur Maire dans leur combat pour que l’Etat respecte scrupuleusement les engagements pris dans le cadre du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense, et entend, s’il est élu, faire de ce dossier la priorité de son début de mandat.

Mardi 1er mars – Marie-Louise Diebold apporte son soutien à Jean-Claude Galilé

 

Marie-Louise Diebold, ancien maire de Rozérieulles et ancienne conseillère générale du canton d’Ars

Marie-Louise Diebold a décidé d’apporter son soutien à Jean-Claude, et de présider son comité de soutien.

Madame Diebold, qui a été Maire de Rozérieulles de 1995 à 2001 et conseillère générale du canton d’Ars de 1992 à 2004, retrouve dans les valeurs du Nouveau Centre  celles qui ont fondé pendant longtemps son engagement politique. Les valeurs de l’ancienne UDF dont elle a porté les couleurs aux élections cantonales et municipales.

Mardi 1er mars – Emilie Duvillard (suppléante) en visite aux « Restos du cœur » à Ars

 

Emilie Duvillard, suppléante

Emilie a rendu visite aux « Restos du cœur » d’Ars-sur-Moselle afin d’y rencontrer bénévoles et familles, lesquelles sont près de 200 à être accueillies chaque semaine.

L’occasion d’évoquer avec les responsables de la structures les problématiques de pauvreté et d’exclusion qui touchent aujourd’hui une population de plus en plus diversifiée : en plus d’accueillir des bénéficiaires du RSA ou sans revenu ni logement, la structure accueille désormais des jeunes travailleurs, des retraités ou des femmes seules avec enfants.

Une pauvreté diffuse qui nécessite des moyens de plus en plus importants.

Or, force est de constater que les subventions provenant des différents niveaux de collectivités ont tendance à fortement diminuer depuis quelques années ne permettant pas de mener des actions structurantes à destination de ces populations.

En cette période de crise, il semble plus que nécessaire d’adapter les modes de contractualisation avec les associations afin de leur garantir une meilleure visibilité et au bout du compte une plus grande efficacité. C’est la raison pour laquelle Jean-Claude Galilé prône la mise en place de véritables « contrats d’objectifs et de moyens pluriannuels ».

Mercredi 2 mars – le deuxième document de campagne est arrivé !

Ce deuxième document présente les grandes lignes du projet de Jean-Claude Galilé, organisé autour de 5 thématiques qui touchent le quotidien des habitants du canton d’Ars :

  • La fiscalité et le pouvoir d’achat,
  • L’insertion, l’emploi et le développement économique,
  • La solidarité et le lien social,
  • Les collèges,
  • Les transports et la mobilité.

Il sera distribué dans toutes les boîtes aux lettres du canton à partir de cette semaine.

télécharger le document : TRACT_GALILE

 

Calendrier – semaine du 07 au 13 mars

Lundi 07/03

  • Toute la journée à la rencontre des habitants d’Ars-sur-Moselle
  • A partir de 17h30, Jean-Claude donne rendez-vous aux habitants de Gorze pour un moment d’échanges et d’écoute au Café du centre – 94, rue du commerce

Mardi 08/03

  • Toute la journée à la rencontre des habitants de Novéant sur Moselle
  • A partir de 17h30, Jean-Claude donne rendez-vous aux habitants de Rezonville pour un moment d’échanges et d’écoute au Restaurant Schmidt – 76, rue de Metz

Mercredi 09/03

  • Toute la journée à la rencontre des habitants de Corny sur Moselle
  • A partir de 17h30, Jean-Claude va à la rencontre des habitants de Jussy, pour un moment d’échanges et d’écoute, et leur donne rendez-vous au parking de la rue Saint-Hilaire

Jeudi 10/03

  • Toute la journée à la rencontre des habitants de Dornot, Jussy et Lessy
  • A partir de 17h30, Jean-Claude ira à la rencontre des habitants de Dornot pour un moment d’échanges et d’écoute, et leur donne rendez-vous 2, rue de la Paule

Vendredi 11/03

  • Le matin, Jean-Claude, Emilie (suppléante) et des membres de leur comité de soutien seront présents sur le marché d’Ars-sur-Moselle
  • A partir de 16h, ils seront présents sur le marché de Corny
  • A partir de 17h30, Jean-Claude donne rendez-vous aux habitants de Gravelotte pour un moment d’échanges et d’écoute, au café le Quinze – 12 bis, rue de Metz

Samedi 12/03

  • Toute la journée à la rencontre des habitants de Vionville et Verneville

Dimanche 13/03

  • Toute la journée à la rencontre des habitants de Gravelotte et Rozérieulles

 

 

Publicités