Communiqué de presse de Nathalie Colin-Oesterlé, conseillère municipale de Metz, conseillère régionale

Le satisfecit affiché par Dominique GROS et son adjointe à la citoyenneté quant au fonctionnement depuis maintenant trois ans des comités de quartiers laisse dubitatif … Car le bilan semble bien plus mitigé que celui brandit par la municipalité ….

Si l’on ne peut que saluer le dévouement et l’investissement des habitants qui consacrent énormément d’énergie à l’amélioration de la vie dans leurs quartiers, on ne peut en revanche que regretter le manque de considération et d’intérêt que leur porte trop souvent la municipalité.

L’absence du Maire et de son adjointe lors de la grande réunion « Bilan de l’action des comités de quartiers » à l’hôtel de ville il y a quelques jours est à cet égard tout à fait révélatrice.

Il suffit pour s’en rendre compte d’assister une fois par an aux séances plénières de ces comités :

  •  demandes de rendez-vous adressées aux adjoints et laissées sans réponse ou remises aux calendes grecques,
  • décisions prises par la municipalité de manière autoritaire sans concertation aucune ni même information des membres des comités de quartiers,
  • absence d’aide de la ville pour l’organisation des fêtes de quartiers….Le dernier exemple concerne la fête de la Grange aux Bois dimanche dernier, pour laquelle le matériel réservé à la ville depuis des mois n’était pas au rendez-vous.

Les habitants des quartiers souhaitent s’investir pour l’amélioration de leur cadre de vie, mais attendent également de leurs élus encouragement, soutien et solidarité. A défaut, on ne peut s’étonner des démissions ou de l’absentéisme croissant au sein de ces instances.

L’espoir de construire un espace de travail, d’échange, et de dialogue a trop souvent laissé la place à une immense désillusion ….

Il est grand temps de revoir votre copie Monsieur le Maire, car la démocratie participative ne se proclame pas, elle se vit au quotidien, dans le respect de chacun.

Publicités