Metz, Vendredi 4 mai 2012

Les  Jeunes centristes de Moselle par la voix de leur responsable départemental, Maxime Guerras veulent réagir à la décision de François Bayrou de vouloir voter pour le candidat socialiste, François Hollande.

Hier soir, nous avons assisté à un numéro d’opportunisme rare et intense de la vie politique française. Le mouvement démocrate (MODEM) est devenu un parti de centre-gauche et son président, un homme ne sachant plus vers quel vent tourner.

Après avoir dit que le programme de François Hollande était « insoutenable » après avoir dénoncé « La surenchère déboussolée de ses partenaires » et « Les attentes démesurées qu’ils ont fait naitre » François Bayrou a choisi de renier sa famille politique, en rejoignant Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly. Il a lui-même trahi la pensée centriste française qui est fondée sur la liberté d’entreprise, l’équité fiscale, la justice sociale, le juste équilibre budgétaire et l’Europe politique.

« Je lance un appel à tous ceux qui ont voté pour François Bayrou au premier tour et qui ne se reconnaissent pas aujourd’hui dans son positionnement, je veux leur dire de faire le choix de l’équilibre budgétaire, du redressement des comptes publiques, de la croissance par la compétitivité et d’une jeunesse innovante. Plutôt que de suivre ceux dont les promesses et les actes ont fait des ravages dans la société française.»

Publicités